3 erreurs à éviter avant de se lancer dans la location saisonnière

La location saisonnière, ou plus globalement la location de courte durée est en vogue depuis l’arrivée d’Airbnb en France en 2012.

Voici un article invité de Emmanuel Guengant, entrepreneur, investisseur, conférencier, mais surtout loueur en courte durée et en particulier la location saisonnière. il nous propose aujourd’hui de nous éclairer sur les 3 erreurs à éviter avant de se lancer dans la location saisonnière.

Les OTA (Online Tourism Agency) Airbnb, Booking, Abritel, rivalisent d’imagination pour nous inciter à mettre en location nos biens sur de courtes périodes à des voyageurs de passage.

Faut-il succomber au chant des sirènes ?

   

enlightenedNotre video GRATUITE : Les 4 piliers d'une négociation réussie
enlightenedLe livret GRATUIT sur la Méthode POPS
enlightenedL'abonnement GRATUIT à notre Newsletter

Vos données restent confidentielles et aucun spam ne vous sera envoyé.

Il faut dire que les avantages sont nombreux :

  • Gros rendement et cash-flow garanti
  • Imposition généralement inexistante pendant des années avec le sulfureux statut de LMNP (loueur en meublé non professionnel)
  • Absence d’impayés…

Il paraît même que c’est l’investissement immobilier le plus lucratif.

C’est certainement vrai mais attention à ne pas tomber dans les pièges de la location de courte durée.

Erreur Numéro 1 : On peut louer n’importe où ?

Vrai et Faux

En théorie oui (même à Paris).

En pratique il faut respecter un certain nombre de règles qui peuvent être très contraignantes.

En commençant par les règles imposées par la copropriété dans laquelle vous allez investir.

Certaines clauses du règlement de copropriété peuvent vous empêcher de louer en saisonnier. Comme par exemple une clause « d’habitation bourgeoise exclusive».

Mais ce n’est pas parce qu’il n’y a rien d’écrit dans le règlement de copro que vous aurez forcément sa bénédiction.

J’ai tendance à penser que tout ce qui n’est pas interdit, est autorisé.

Mais ce n’est pas du goût de mon notaire, qui pense que si ce n’est pas explicitement autorisé, il y a un risque.

Et elle a raison.

Alors vouloir modifier un règlement de copropriété alors que l’on n’est pas encore propriétaire ça parait assez compliqué de premier abord.

Pas impossible, juste un peu compliqué.

Sans compter qu’il va falloir être patient pour que ça passe à la prochaine assemblée générale… dans 6 mois.

Bilan ?

Renseignez-vous bien sur le règlement de copropriété de l’immeuble avant d’acheter l’appartement de vos rêves.

 

Erreur Numéro 2 : Investir loin de chez soi

Oui, on peut déléguer les check in/out, le ménage à une personne de confiance. C’est possible.

Mais pour un premier projet mieux vaut investir près de chez soi. Se faire la main proche de son domicile.

Il vaut mieux savoir-faire dans un premier temps (accueil, ménage…) puis « faire faire » dans un second.

Ça vous permettra, notamment d’évaluer le temps de ménage pour l’appartement, d’établir un protocole pour l’accueil de votre clientèle et de savoir précisément ce que vous allez demander à votre prestataire.

 

Erreur numéro 3 : Négliger son annonce

La recherche de clients se passe sur internet. Uniquement sur Internet.

Je vois encore trop de propriétaires qui n’optimisent pas leur petite annonce sur les plateformes de réservation.

Ils se privent tous les jours d’un maximum de clients. Dommage.

Comme s’ils avaient volontairement bridé leur Porsche Cayenne à 50km/h. Ils ne pourront jamais accélérer et passer la 3ème pour remplir leur calendrier de réservation.

Quand je dis optimiser son annonce je ne parle pas du classique : « avoir des photos de pros ».

Oui il en faut mais c’est bien insuffisant.

Chaque site a son mode de fonctionnement.

Chaque site a ses propres réglages pour remonter en haut de page dans les résultats de recherche.

Se former au marketing est là un minimum.

Tous les loueurs devraient se former au marketing. Si vous ne le faites pas pour vous faites-le pour vos enfants, petits-enfants, ils vous remercieront.

Par exemple vous savez ce qui est le plus important pour accumuler des réservations sur un site de petites annonces ?

Eh bien non ce n’est pas votre annonce.

Il y a un autre truc encore plus important que votre annonce.

Juste avant.

C’est la vignette de votre annonce, celle que l’internaute voit juste après avoir fait une recherche.

Ça c’est le plus important

Primordiale même

Pourquoi ?

Vous aurez beau avoir la plus belle des petites annonces, si personne ne clique sur votre vignette  personne ne lira votre annonce.

Mettez l’accent sur votre vignette et vous louerez plus.

Elle doit être irrésistible.

Elle doit rendre douloureux le fait de ne pas cliquer dessus.

Sur Airbnb par exemple la vignette se compose de plusieurs informations : le titre, votre photo principale, la réservation instantanée (si elle est choisie), le nombre de commentaires, le nombre d’étoiles ainsi que le statu ou non de Superhost.

Soyez bon sur tous ces éléments et les plateformes vont vous envoyer un flux massif de clients qualifiés.

Si vous voulez investir dans une location saisonnière ou simplement booster votre chiffre d’affaires, allez jeter un œil sur le site expériences-immobilieres.com, le site de référence pour l’investissement immobilier locatif de courte durée.

3_formes_immobilier_rentable

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Post Navigation