Comment avoir la Positive Attitude et devenir optimiste ?

Comment avoir la Positive Attitude et devenir optimiste ?Dans cette vidéo, nous allons aborder un thème nullement technique mais absolument fondamental, peut-être le plus important dans toute démarche d’investissement : comment avoir la Positive Attitude et devenir optimiste ?

À l’image de cette publicité bien connue de la Française des jeux, « 100% des gagnants ont tentés leur chance« , l’investissement immobilier s’appuie sur les mêmes ressorts.

Cette lapalissade n’est pas neutre : elle signifie tout simplement que pour gagner, il faut jouer, autrement dit, pour investir, il faut passer à l’acte. Découvrons ensemble les 4 clés essentielles pour avoir la Positive Attitude et devenir optimiste ou autrement dit la méthode TVER ?

   

enlightenedNotre video GRATUITE : Les 4 piliers d'une négociation réussie
enlightenedLe livret GRATUIT sur la Méthode POPS
enlightenedL'abonnement GRATUIT à notre Newsletter

Vos données restent confidentielles et aucun spam ne vous sera envoyé.

 

Retenez :
La méthode TVER  :
T comme Transformez vous, acceptez de changer votre manière d’être et faire des efforts
V comme Voyez le verre à moitié plein
E comme Estime de soi
R comme Rapprochez vous des personnes positives
Et vous dans tout cela ?
– dans quelle catégorie vous classez vous ? positif ou négatif ?
– qu’est ce qui vous donne la pêche le matin en vous levant ?
– quelles sont les barrières qui vous empêchent d’être positif ?


 

3_formes_immobilier_rentable

Et voici le script de la video :

Bien évidemment, vous allez penser que cela est une évidence mais croyez nous, vous allez vous retrouver à l’issue de vos visites face à un dilemme : vous êtes convaincu de l’intérêt et de la rentabilité du bien que vous avez sélectionné mais votre subconscient va vous mettre en relief tous les risques de l’opération, … jusqu’à vous mettre le doute… Or vous n’aurez que très peu de temps et vous allez devoir vous décider. Alors comment faire ?
Le secret du passage à l’acte réside dans la pensée positive. Ce point est la clé de voûte de votre passage à l’acte.

En fait, vous avez 2 catégories de personnes  :
– Les personnes négatives ou pessimistes.
Vous vous retrouverez certainement dans cette rubrique si vous vous entendez souvent dire : « je suis un looser ! Je suis un incompris ! Tout va mal ! De toute manière, ce n’est même pas la peine d’essayer ! Le sort s’acharne sur moi ! Çà ne marchera jamais ! … Pire encore, vous vous surprenez à penser que les gens positifs sont de doux rêveurs, un peu inconscients de la rudesse de la vie.

Nous avons une bonne nouvelle : vous pouvez devenir membre de la 2ème catégorie !
– Les personnes positives ou optimistes . Vous faites partie de ces gens qui pensent qu’en adoptant un comportement plus optimiste et une attitude positive dans la vie, vous réussirez.

Mais qu’est ce qui se cache derrière cette expression  être positif ?
Très simple ! C’est un état d’esprit qui vous permettra de réussir à voir quelles que soient les circonstances, le « verre à moitié plein » plutôt que « le verre à moitié vide ». C’est un mode de fonctionnement qui vous permettra de vous sortir de toute sorte de situation inextricable en vous appuyant sur tout ce qu’il vous sera possible de faire.

Pourquoi penser positivement ?
Parce que la pensée négative va détériorer votre moral, vous donner une vision morose de la vie et réduira votre dynamisme. En clair, vous traînerez des pieds en regardant vos pieds plutôt que de sourire en regardant devant vous. Si vous ne pensez pas positivement, vous switcherez votre cerveau dans une situation d’échec et vous ne serez plus disposés à réussir ce que vous entreprendrez.

Plus facile à dire qu’à faire allez vous dire ! La vie réserve toujours des moments difficiles voire très difficiles où il est quasiment impossible de rester positif. Pourtant, les pensées négatives sont bloquantes, constituent un véritable frein à la réussite. Faut-il rappeler que dans l’évolution de graves maladies telles que certains cancers, il a été démontré un lien entre la force du psychisme et l’évolution de la maladie.

Gardons cette célèbre phrase de Winston Churchill en tête : « si tu traverses l’enfer, ne t’arrêtes pas ».

Vous avez compris le concept : mais maintenant, comment devenir positif ?
Ou comment chasser ces idées noires qui nous empoisonnent la vie et qui nous empêchent d’avancer ? Nous allons vous livrer les clés qui vous permettront  de vous constituer votre nouvel état d’esprit indispensable à tout investisseur immobilier ! Ils sont synthétisés sous le principe du T-VER, car vous le savez le thé vert est très bon pour la santé.
– Transformez-vous : acceptez de faire les efforts pour parvenir à vous mettre en condition afin de changer votre manière d’être. C’est un exercice à adopter quotidiennement. Pour vous y aider, nous vous suggérons de vous fixer des objectifs atteignables car il ne peut y avoir d’attitude positive si vous ratez tout.

– Voyez le verre à moitié plein : autrement dit, listez tous les aspects positifs d’une situation négative. Par exemple, vous avez pris une journée de congés pour vous déplacer loin afin de visiter des biens immobiliers. À l’issue de la journée,  et malgré l’intérêt que présentait les biens sur les annonces, la visite sur place n’est pas concluante. Vous venez donc de perdre votre temps et l’argent lié au déplacement. Oui mais … non ! Vous avez visité les biens et vous avez compris les raisons qui vous ont conduit à vous déplacer. Vous en retirerez un retour d’expérience pour éviter que cela ne se reproduise. Vous avez discuté avec des agents immobiliers, commerçants ou vendeurs particuliers. Ces discussions sont toujours riches d’enseignement. Vous avez en fait développer votre acuité visuelle à l’analyse de biens immobiliers. Vous apprenez en permanence.

– Estimez vous ! Travailler sur votre estime peut s’avérer plus que payant. Apprenez à vous aimer, à avoir confiance en vous. Ayez confiance en l’avenir, même s’il est incertain et même si votre projet du moment ne fonctionne pas comme vous le voudriez. Vous savez qu’à long terme, vos efforts paieront. Et c’est cela qui est important. Ayez un mental de vainqueur et gardez toujours en tête ce que vous avez bien réussi. Vivez chaque pas en avant dans la vie comme une grande victoire. Cette accumulation de moments de joies permettra de surmonter plus facilement les périodes difficiles.

– Rapprochez vous des personnes positives que vous connaissez. Observez les et inspirez vous de leur façon de prendre du recul sur certaines situations difficiles. Tous les gens qui réussissent, les entrepreneurs, les investisseurs, les sportifs, … ont un état d’esprit positif. Comprenez que si vous voulez agir sur votre vie positivement, il faudra porter un regard positif sur celle-ci. Et n’oubliez pas de sourire.
Bien évidemment le corollaire c’est de vous éloigner des éléments négatifs, comme des personnes négatives d’ailleurs ! Ne leur donnez pas trop d’importance en mettant des enjeux sur ces éléments. Fuyez les râleurs et grincheux qui vous infectent votre esprit. Les taciturnes sont contagieux. Plus on se croit malade, plus on est malade !

Nous avons voulu développer ce thème afin de vous apporter les clés de l’état d’esprit indispensable à tout investisseur immobilier.
Car oui vous rencontrerez des tracas mais ce qui compte, c’est la manière dont vous allez les traiter. Le plus important est ce que vous allez faire pour éviter que ces tracas se transforment en catastrophe.
Et pour cela, il n’y a pas de secret, vous devez rester positif ! Appliquez donc la méthode T VER

3_formes_immobilier_rentable

Les recherches courantes

  • avoir la positive attitude (3)

15 Commentaires sur “Comment avoir la Positive Attitude et devenir optimiste ?

  1. PR31

    Bonjour,
    Pour faire court et global, je dirais :
    « Quelles que soient les conditions dans lesquelles on est « venu au monde », y compris les pires (!), on a le droit et le devoir d’être heureux, et l’on est condamné à être malheureux tant qu’on ne l’a pas compris… »
    La posture de réussite (bonheur et épanouissement) à tenir continûment dans sa vie est donc celle d’acteur, plutôt que de victime.
    Ni loup, ni agneau, mais entre les deux : « ni hérisson, ni paillasson », tout simplement…
    Synthétique certes, et facile à dire face à celui ou celle qui n’a plus envie de rien… mais réponse « qui marche », indémontable malgré remise en cause permanente (discussions, échanges, « confrontations », …), et « jaillie toute seule » de l’expérience et de la réflexion (sensation raisonnée et raison ressentie) quant à mon propre vécu…
    Et si nous sommes tous différents, nous sommes en fait également tous similaires dans nos schémas de pensées primaires.
    De là, si chacun se connaît, il « (re-)connaît » les autres… et ça, c’est littéralement bouleversant !
    Il est dit : « Le quotidien tue l’amour ! »…
    A mon sens, il peut au plus l’émousser, par l’habitude et plus une familiarité qu’on laisse s’instaurer (à l’égard des autres et au sien propre)… et surtout par un manque d’authenticité.
    Sans doute aussi par le « sac qu’on a à vider » au final parce qu’on l’a laissé insidieusement se remplir… au lieu de l’en empêcher…
    Mais si « l’amour » (la « foi » en ce que l’on est et fait, jusqu’ici et maintenant) est authentique, bilan et réflexion en commun, avec les indispensables bonne foi et bonne volonté, suffiront à redonner « le coup de fouet » salutaire…
    Dans le cas contraire, plus on attendra, plus on occultera, plus on enfouira, pire sera le réveil… souvent à la retraite.
    A ce sujet, je réfute personnellement depuis très longtemps la « sénilité naturelle » diagnostiquée chez bien des gens âgés (ou plutôt « vieux » en l’occurrence) alors que, tout naturellement, ils « passent à la caisse » de leur vie faute d’énergie désormais insuffisante à lutter contre eux-mêmes comme ils l’ont fait durant les décennies passées (occultation d’un désaccord perdurant « entre soi et soi »)…
    Non, c’est la déception (même illégitime) qui tue l’amour (dans toutes ses acceptions, avec un grand A et un petit a) !
    Personnellement, je travaille donc à devenir très âgé et jamais vieux…
    Bon, n’ayant pas été aussi court qu’annoncé, et bien qu’ayant encore d’innombrables choses à dire, je m’arrête là…
    Prenez soin de vous.
    Bien cordialement.
    A bientôt sur les ondes…
    Patrick R. (Toulouse)

  2. sylvie

    Bonsoir,

    j’ai lu des tas de bouquins sur la positive attitude, mais comment être positif et le rester quand tes efforts ne sont pas récompensés, quand tout semble voué à l’échec aussi bien dans la vie perso que professionnelle, quand tout est de plus en plus dur dans le contexte professionnel et économique, quand lié à tout cela, le manque d’argent et de reconnaissance fait que tu t’isoles… et là, il y a des gens comme vous qui disent « fuyez les gens négatifs !, ca revient à dire, fuyez les pauvres, les gens en échec, les gens à problème et je trouve cela ghettoisant »

    Oui, il existe des gens qui voient le verre à moitié vide et d’autres le verre à moitié plein, ce n’est pas forcément inné. Moi aussi, j’ai été de nature optimiste, espérant toujours que la vie s’améliorerait pour moi quand j’étais jeune en fonction des efforts que je fournirais. Malheureusement, être positif est quelque chose qui s’entretient de la part de nos pairs, de nos collègues, de nos hiérarchies. Que penser lorsque l’on ne t’accorde pas de valeur, pas de reconnaissance face à d’autres… Est ce que cela peut rendre positif, donner confiance lorsque cela perdure sur plusieurs années.

    Le positvisme se nourrit de réussite, et c’est le cercle vicieux qui t’apporte le sourire, l’énergie et l’envie de continuer

    Quand tu fais face aux soucis de santé, aux décès, aux soucis matériels, aux conflits, aunx injustices diverses et variées, oui il faut traverser tout cela dans la vie et pour certaines personnes, cela est plus souvent que les moments de réussite, de bon temps, de vacances etc…

    Alors à part être croyant et se fier à la providence, permettez moi de douter de l’optimisme, quoiqu’il arrive, même si je comprends que c’est bcp plus agréable. C ce que l’on demande dans les boulots, des gens qui n’ont que des trucs agréables à raconter ( restaurant, sorties, anecdotes, voyages familles unies…) mais les fins de mois difficiles, les maladies, les soucis de divorce, d’enfant, de logement, cela n’intéresse personne et pourtant, c’est largement ce qui constitue la vie des gens croyez moi.

    Non on essaie de nous faire croire que la vie est comme une publicité, tout le monde est beau, gentil et tout est formidable, mais c’est loin d’être un long fleuve tranquille et lutter constamment, ca use et ca n’aide pas à être positif !!

    Bien à vous

    • Alexandre Bruney et Gaëtan Lefebvre

      Bonjour Sylvie,

      À la lecture de votre commentaire, il semblerait que pour vous, jusqu’à ce jour, la vie n’ait pas été un long fleuve tranquille !
      Loin de nous l’idée de faire croire que la vie ressemble à une publicité et que tout s’y passe bien. Non la vie est dure et parfois même un peu injuste, mais pour autant il faut essayer d’y voir les signes positifs et ne pas faire de négationnisme.
      Oui c’est vrai le quotidien de nos contemporains est de plus en plus fait de petites (ou grandes) galères. Comme vous le dites des fins de mois difficiles, des problèmes de garde d’enfants pour les parents divorcés, etc …
      Pour ce dernier exemple, il est vrai que c’est parfois compliqué, mais quelle joie de partager un moment sympa et privilégié avec l’un des enfants quand on l’a un week-end. Quel plaisir de voir pétiller ses yeux lors de moments de complicité. Ce sont ces petits instants qui rendent plus fort et augmentent le capital positif.

      Nous n’avons jamais dit qu’il faut fuir les personnes pauvres ou en échec car elles sont négatives. Ce n’est pas du tout notre propos. Bien au contraire, cela n’a absolument rien à voir. L’un de nous deux a participé à des distributions de denrées alimentaires dans le cadre des restos du cœur. Et bien, ce ne sont pas que des mauvais souvenirs, pas du tout, il y a eu de bonnes tranches de fou rire avec les personnes qui venaient et qui ne sont pas des personnes qui sont dans ce que tu pourrais appeler la réussite sociale. Alors oui c’est vrai, ce n’est pas facile pour ces personnes, elles ne sont pas épargnées par la vie. Cependant, les bons moments que l’on peut avoir avec elles sont authentiques et vrais. Ce sont des sentiments puissants et positifs qui nourrissent l’esprit et le cœur.

      Nous ne sommes pas naïfs, ce n’est pas simple, ce n’est pas systématique et certains ont un terrain plus privilégié que d’autres, mais il vaut mieux essayer de toujours voir le verre à moitié plein, même si parfois certains cycles non vertueux sont assez longs et semblent ne jamais vouloir nous quitter.

      Courage Sylvie, accrochez vous aux petits moments sympas (même les plus petits).

      Bien cordialement

  3. GAGNEUX

    Bonjour Alexandre et Gaëtan , J’adore le thé vert , alors vous pouvez imaginer la suite …. Sympa la chemise rose en référence à la vie de la même couleur , cela va de soi…. bien sur ! Bonne journée …

  4. xavier

    Bonjour Alexandre et Gaëtan,

    Pour répondre à vos questions, j’ai tendance à être plutôt pessimiste pas pour moi mais plutôt pour mon pays et son avenir.

    Ce qui me donne la pêche le matin est le cdi de Vendeur informatique que j’ai réussis à décrocher début juillet après avoir été félicité par mon patron ensuite. Quand je repense au jour où il m’a dit tu es en cdi, je suis fier d’avoir réussit ça.

    Les barrières qui m’empêchent de passer à l’acte sont surtout constitués de ma famille et de mes amis qui me rappellent les risques à investir de l’argent. J’ai beau leur expliquer que la retraite et l’emploi sont pas sûrs à 100 %, j’ai l’impression qu’elles ont peur de tout. Il me faudrait aussi un réseau pro pour trouver la bonne affaire immobilière rentable.

    • Alexandre Bruney et Gaëtan Lefebvre

      Bonsoir Xavier,

      Merci de votre commentaire plein de réalisme et de lucidité.
      Il faut vous rapprocher des personnes ayant déjà passé à l’action. Votre famille et amis ont ils déjà investi ?

      Cette étape où vous devez être suffisamment optimiste pour vous lancer dans un investissement immobilier n’est pas évidente car les sommes en jeu sont importantes mais c’est tout a fait possible.

      Bon courage et tenez au courant de vos investissements.

      • xavier

        Bonjour Alexandre et gaetan,

        Oui je connais deux personnes qui ont déjà investis dans l’immobilier locatif et en vivent mais elles ont eu des loyers impayés dernièrement donc elles m’encouragent moins à passer à l’acte.

        Soit j’investis en France avec l’argent de ma banque, soit je met de côté et j’investis dans les pays (Espagne, Usa) où les prix ont beaucoup baissé.

        Cordialement,
        Xavier

        • Alexandre Bruney et Gaëtan Lefebvre

          Bonsoir Xavier,

          Nous pensons qu’il ne faut pas généraliser.
          Une sélection rigoureuse des locataires permet de limiter ce type de mauvaises surprises.

          C’est vrai que l’investissement en Espagne et les USA semble intéressant mais l’éloignement reste pour nous un obstacle. De plus, comme nous visons exclusivement un investissement sans apport, le crédit n’est pas possible pour un investissement aux US par exemple.

          • xavier

            Bonjour Alexandre,

            oui si on veut investir avec l’argent de la banque, il faut le faire en France. Par contre, tu gères en direct la location ou tu passes par une agence. Si oui laquelle ?

            J’ai appelé le propriétaire du studio hier et j’ai eu son répondeur. J’ai laissé un message et je verrais bien.

            Cordialement,
            Xavier

            • Alexandre Bruney et Gaëtan Lefebvre

              Bonjour,

              Nous avons les 2 cas : nous privilégions la gestion directe mais parfois, l’éloignement fait qu’il est plus pertinent de sous traiter et surtout, si nous avons trouvé le bien par agence, l’intégration de la gestion pendant une période définie peut constituer un élément de négociation.

              Tiens nous au courant !

              • xavier

                bonjour Alexandre et gaetan,

                je n’ai pas eu de réponse du propriétaire en question pour le moment.

                Cordialement

  5. Bonjour Alexandre et Gaëtan,

    En effet nous devons travailler notre « mental », sachant qu’on attire souvent ce sur quoi on se focalise. Merci pour ce rappel 😉

    • Alexandre Bruney et Gaëtan Lefebvre

      Effectivement, on attire le positif en l’étant soi même.

  6. Soyez optimistes : fermez votre blog ! En effet Marisol Touraine l’a annoncé la réforme des retraites sera amplement suffisante pour sauver les retraites jusqu’à 2035 au moins.

    Tout va donc pour le mieux dans le meilleur des mondes.

    Bonne retraite !

    • Alexandre Bruney et Gaëtan Lefebvre

      Nous sommes tellement optimistes que nous allons l’anticiper cette retraite !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Post Navigation