Location saisonnière : comment gérer les entrées et les sorties ?

Gérer entrees sorties airbnb

 

Lorsque l’on a décidé de louer son appartement ou sa maison à des particuliers sur une courte durée, autrement dit en location saisonnière, la question se pose de savoir comment gérer tout cela (et sans stress) ?

 

   

enlightenedNotre video GRATUITE : Les 4 piliers d'une négociation réussie
enlightenedLe livret GRATUIT sur la Méthode POPS
enlightenedL'abonnement GRATUIT à notre Newsletter

Vos données restent confidentielles et aucun spam ne vous sera envoyé.

Louer un studio, un appartement de deux ou trois pièces ou une maison sur un site de location ? Rien de plus simple. Aujourd’hui les offres sont nombreuses sur Internet qui vous proposent de diffuser son bien sur un site de location saisonnière tel qu’Airbnb, Abritel, Homelidays et autres Sejourning.

Mais avant de vous lancer tête baissée, il y a quelques balises à avoir pour que cela se passe bien et que vous ne soyez pas la tête sous l’eau !

Nous avons donc demandé à Yann, qui s’y connaît en location saisonnière, et qui propose ses conseils sur son blog Solidairbnb.com, de nous éclairer sur le sujet.

 

Choisir entre gérer soi-même ou déléguer

Deux options s’offrent à vous quant aux arrivées et aux départs de vos futurs locataires (check-in et check-out) :

  • Choix n°1 : vous gérez vous même les entrées et sorties
  • Choix n°2 : vous déléguez cette tâche (et je vous recommande vivement de prévoir cela avant de vous lancer, au risque de vous trouver un peu dépassé(e) par les évènements).

Voici les 4 étapes pour savoir comment gérer les arrivées et les sorties de votre location saisonnière ou courte durée.

Etape 1 : Faites votre check-up

Dans cette première étape, le but est de faire le point sur vous, sur votre situation, pour mieux cibler vos forces et vos contraintes.

 Exemple : Cela ne sert à rien d’imaginer gérer vous-même un bien en location à 200 km de votre domicile !

 Mon conseil : dans l’idéal ne mettez en location saisonnière que des biens qui sont à moins de 30 minutes de chez vous (y compris si vous confiez la gestion à quelqu’un).

Comme un médecin réalise un bilan, vous devez savoir où vous en êtes, les concessions que vous êtes prêt à faire ou à ne pas faire. Vous devez savoir aussi de quelles ressources vous disposez. C’est très important, car cela vous évitera par la suite de longues soirées d’interrogations (ou de stress).

 

Voici les 4 ressources que vous devriez analyser avant de vous lancer :

Votre emploi du temps 

Combien de temps vous faut-il pour accueillir, recevoir, répondre aux questions, dire au revoir aux locataires de votre appartement ?

Pouvez-vous vous libérer en pleine journée si cela s’impose ? Sur l’heure du midi ? Uniquement le soir ou le week-end ?

Quelle concession êtes-vous prêt à faire sur votre vie professionnelle ou personnelle ?

Mon conseil : Vous devez répondre à ces questions, car le temps est la ressource la plus rare et donc précieuse qui soit.

 

Vos moyens de transport

Pouvez-vous vous rendre sur le lieu de la location facilement ? En combien de temps minimum et maximum ?

A combien s’élèvera votre budget transports en tenant compte de ces allers -retours ? Quel est l’état de la circulation lorsque vos locataires arrivent chez vous ?

Mon conseil : voyez plus large au début, quitte à ajuster par la suite vos estimations de temps de trajet.

 

Votre motivation

Quels sont vos motivations à gérer vous -même votre bien ? Qu’est-ce qui vous rassure et qu’est -ce qui vous inquiète ?

Quelle serait la pire chose qui pourrait vous arriver si… (vous gérez/faites gérer) ?

Avez -vous un attachement profond à votre bien au point de ne pas en dormir la nuit ?

Mon conseil : l’expérience vient assez rapidement, et ce qui vous paraissait une montagne est en réalité conciliable avec une vie tout à fait normale et épanouie, à condition d’avoir mis les choses au clair dès le départ.

Exemple : je connais un couple de propriétaires qui ne s’occupent plus du tout de leur bien, ils le donnent à gérer à diverses personnes. Elles n’ont plus du tout d’appréhension, puisqu’elles ont confiance en la personne qui gère pour eux. En revanche, ils ont précisé dans l’annonce qu’ils n’étaient pas présents en permanence. Ainsi, ils évitent les commentaires de locataires surpris. Pas bête !

 

 

Etape 2 : ne commencez pas à gérer vous -même sans avoir lu ces 3 conseils …

Le check -in / check -out

Prévoyez-le dès les premiers échanges par email ou par téléphone avec vos futurs invités. Ayez de la souplesse avec les horaires d’arrivées : même avec toute la bonne volonté, vos locataires ne peuvent pas prévoir un embouteillage ou un imprévu sur la route (panne d’essence, crevaison… [c’est du vécu ; -)]).

A l’inverse, si vous ne pouvez pas recevoir au -delà d’une certaine heure, précisez -le dans votre annonce. Comme ça, pas de loup : tout est clair pour tout le monde.

 

Le ménage et le linge

Ah, le ménage ! Balayettes et pommeaux Swiffer ! C’est sans doute la question qui tétanise le plus les apprentis hébergeurs. Pas de panique. En gros, vous avez deux solutions : 1) demander à vos hôtes de faire le ménage en partant ou 2) proposer un forfait ménage (en moyenne 30 € à 50 € pour moins de 50 m2).

Pour ce qui est du linge, la concurrence est rude : beaucoup de voyageurs ne veulent plus s’embêter à ramener leurs draps (et j’en fais partie). Incluez -le dans le prix et payez -vous les services d’une blanchisserie.

 

Le petit « plus »

L’avantage de gérer vous même votre bien est assez évident, et pourtant beaucoup de loueurs à la semaine l’oublient : SOYEZ SYMPAS !

En accueillant directement vos hôtes, vous avez la possibilité de tisser un lien avec eux, un lien solide, qui fera de vous ce que j’appelle un « loueur bienveillant » à la différence des loueurs à la petite semaine, qui se soucient peu du bien -être de leurs locataires. Vous n’êtes pas comme ça, vous !

Conseil : prévoyez toujours un petit plus (pas trop cher), vos locataires s’en souviendront !

 

Etape 3 : Ne faites pas confiance à n’importe qui !

Si vous décidez de faire gérer votre appartement ou votre maison par quelqu’un, ne choisissez pas n’importe qui !

Il existe aujourd’hui de nombreuses solutions, entreprises, qui proposent leurs services. Un concierge d’immeuble peut aussi jouer ce rôle.

Scrutez les petites annonces dans la rubrique « services », c’est parfois là que certaines entreprises de « conciergerie » proposent leur aide.

Quoi qu’il en soit, assurez-vous bien que la personne qui s’occupera de votre bien partage les mêmes valeurs que vous et saura réserver le meilleur accueil à vos invités. Le cas échéant, demandez-lui ses références. Côté finances, vous pouvez tout à fait négocier un tarif préférentiel si vous lui confiez un bien toute l’année.

En Conclusion

La location saisonnière permet de doubler ses revenus par rapport à une location classique au mois, mais elle demande plus de travail et d’avoir une stratégie claire, et des outils bien maîtrisés.

Pour cela il vous faut notamment définir qui gérera le bien, soit vous soit une personne de confiance. Nous avons vu que gérer soi -même demandait d’être disponible, réactif et ouvert. En contrepartie, vous augmentez très fortement votre marge brute. Faire gérer par quelqu’un peut être la solution si vous manquez de temps ou d’envie, mais à condition de bien choisir cette personne qui va porter vos « valeurs » auprès de vos futurs invités.

Yann propose en ce moment un programme d’accompagnement complet pour doubler ses loyers grâce à la location saisonnière. Pour en savoir plus, cliquez simplement sur Solidairbnb.com

3_formes_immobilier_rentable

Les recherches courantes

  • comment deleguer lication courte duree (2)
  • forfait entree sortie location (2)
  • gerer à distance location saisonnière (2)
  • commande dentrée a distance airbnb (1)
  • comment s\organiser pour les locations saisonnières (1)
  • gerer sa location saisonniere (1)
  • gérer sa location soi même (1)
  • plateform qui gere les cjeck in chek out pour location saisonniere (1)

3 Commentaires sur “Location saisonnière : comment gérer les entrées et les sorties ?

  1. Bonjour, merci pour tous ces conseils, en effet, je te rejoins totalement sur le fait que la location saisonnière peut rapporter beuacoup mais prend énormément de temps, beaucoup de loueurs l’oublient avant de se lancer. Bonne continuation
    Mat de Super Hôte Articles récents…ENCAISSER ET FAIRE DES CAUTIONSMy Profile

  2. Bonjour,
    Merci pour ces précieux conseils, il faut aussi de bien vérifier le contrat de location avant sa signature que toutes les clauses soient bien mentionnées !

  3. Effectivement, tes conseils sont pertinents, tu n’as rien oublié ! En ce qui concerne l’étape 1 je suis d’avis de le faire moi-même généralement. Cependant, lorsqu’il s’agit du check-in et du check-up, j’aime bien faire appel à un prestataire externe. J’ai eu l’expérience de faire de la location saisonnière par le biais de Airbnb, et j’ai fait appel à BnBsitter pour la récupération des clés et le ménage.
    Merci pour tous ces conseils, ça en aidera plus d’un !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Post Navigation