Retraites : sauvons les ! Faites votre calcul, vite !

freeimage-4651918 le temps presse 2
Comme vous l’avez probablement remarqué ces derniers mois, le thème de la retraite fait son retour sur le devant de la scène médiatique au milieu d’un florilège lexical composé de « crise »,  » plan social », « chômage », « précarité », …

 

 

   

enlightenedNotre video GRATUITE : Les 4 piliers d'une négociation réussie
enlightenedLe livret GRATUIT sur la Méthode POPS
enlightenedL'abonnement GRATUIT à notre Newsletter

Vos données restent confidentielles et aucun spam ne vous sera envoyé.

A ce sujet, vous êtes vous déjà posé la question de connaître le montant de votre pension de retraite, à l’heure où celle-ci aura sonné ? Si ce n’est pas le cas, il est grand temps d’y réfléchir car demain se prépare aujourd’hui. Certains d’entre vous auraient pu penser que la question du financement des retraites avait été réglée par le gouvernement Fillion et qu’il suffisait d’attendre bien sagement la date anniversaire de vos 42 annuités de vie active.

Nous avons un premier scoop à vous dévoiler : la réponse est NON !

Le régime de base est le régime dit par « répartition », toujours présenté de manière hâtive, vous faisant penser que les sommes cotisées mensuellement seront bien sagement placées dans un fonds sécuritaire dans l’optique de vous être restituées sous forme de rente au moment de votre retraite.

Voici le 2ème scoop : tout cela est FAUX ! Vos cotisations financent les retraites des retraités d’aujourd’hui.

Partant de ce constat, vous comprenez bien que le nombre d’actifs doit être suffisant pour financer les pensions des retraités d’aujourd’hui. Si cela était largement le cas au sortir de la seconde guerre mondiale (au moment où ce système a été mis en place), notre société est désormais confrontée à un contexte démographique mettant en péril l’équilibre budgétaire de nos régimes de retraite par répartition.
Le Conseil d’Orientation des Retraites (COR) a rendu un rapport en 2010 faisant référence et nous alertant sur la situation.
Comme on peut le constater sur le graphique ci-dessous, le rapport démographique (ratio nombre de cotisants sur le nombre de retraités) va considérablement se dégrader jusqu’en 2035 puis continuer à se dégrader plus lentement jusqu’en 2050. Cette projection s’observe quelle que soient les hypothèses retenues.
Retenons ces quelques chiffres : le nombre de retraités devrait passer de 15 millions en 2008 à près de 23 millions en 2050. Notons que la hausse sera particulièrement rapide jusqu’aux années 2035, marquées par la fin de l’arrivée à l’âge de la retraite des générations issues du baby-boom. Le nombre de cotisants, quant à lui, passerait d’un peu plus de 25 millions en 2010 à 27 millions en 2030 puis augmenterait légèrement jusqu’en 2050.

Ratio demographique rapport COR 2010

Et malheureusement, il ne faut pas compter sur un contexte économique favorable à la croissance, qui permettrait d’envisager d’éponger une part de ce déséquilibre.

Introduisons maintenant la notion de taux de remplacement, c’est à dire le ratio entre les niveaux de pension versés au moment de la liquidation des droits à la retraite et les niveaux des derniers revenus. Plus concrètement, si vous percevez un salaire de 5000€ par mois en fin de carrière, alors de combien sera votre salaire au moment de votre retraite ?

 taux de remplacement
source : BNP Paribas

À titre d’exemple, un cadre moyen (un ingénieur par exemple) né dans les années 1970 ne pourra pas espérer un taux de remplacement de plus de 47%. Plus le salaire est haut et plus les personnes sont jeunes, plus le taux de remplacement se dégrade.

C’est un fait indiscutable : nous sommes aux limites du régime de retraite par répartition français tel que connu actuellement. Les pensions de retraite issues des régimes obligatoires ne suffisent plus, désormais, à maintenir son niveau de vie après la vie active, loin s’en faut comme nous venons de le voir. Il s’agit là d’une situation réellement préoccupante qui va entraîner de graves conséquences sur le quotidien des retraités et des actifs.
A la lumière de cet article et sans paraître négatifs, vous comprenez bien qu’il ne faut plus attendre de miracle du système de retraite actuel et que c’est bien à VOUS de prendre le taureau par les cornes et de préparer VOTRE retraite, le temps presse !


Retenez :

  • Les cotisations de retraite des actifs financent les pensions de retraite d’aujourd’hui.
  • Le déficit d’actifs entraîne des difficultés de financement des pensions des retraités actuels.
  • Au mieux la moitié du dernier salaire sera touché sous forme de pension (complémentaire comprise).

Deux leviers possibles :
1. Augmenter la durée de cotisation
2. Augmenter les montants des cotisations des actifs pour maintenir les montants des pensions des retraites futures

 retenez_article1


Dans les prochains articles, vous pourrez analyser avec nous des solutions que nous allons vous proposer afin de construire votre retraite.

 

Et vous ? :

Avez-vous déjà  pensé à préparer votre retraite ?
Si oui, quels sont vos projets pour préparer votre retraite  ?
Laissez nous vos commentaires ci-dessous.

 

3_formes_immobilier_rentable

3 Commentaires sur “Retraites : sauvons les ! Faites votre calcul, vite !

  1. Nouredine

    Je fais hurler mes amis ou relations quand je leur explique que le régime de retraite en France est basé sur un système à la Madoff mais légal. Les entrants paient pour les sortants. Ça a bien marché pour Madoff pendant des années jusqu’où jour où…
    Je crains malheureusement le même destin au système français qui se traduira dans les faits par une baisse des pensions et une hausse des cotisations et/ou de la durée !

    • Alexandre et Gaëtan

      Parfaitement d’accord avec vous Nouredine. C’est tout à fait cela. Laisser la situation filer, qui plus est dans un contexte économique très difficile amplifie la dureté du phénomène. Nous sommes en train d’endetter nos enfants.

  2. Hubert

    Bonjour,
    Quelle claque votre article, je n’avais pas en tête ces chiffres. je me doutais bien vu l’actualité du sujet que la retraite ne serait pas terrible pour les personnes comme nous entre 30 et 40 ans qui arriveront à la retraite, mais à ce point !!
    Bien sûr que je commence à penser à la retraite, mais à la lecture de votre article, je me dis qu’il faut que j’accélère !
    Je suis curieux de découvrir vos solutions.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Post Navigation