Comment convaincre son banquier ?


Comment convaincre votre banquierDans cette vidéo, nous allons vous livrer les 5 clefs pour maximiser les chances de convaincre son banquier de vous accorder votre prêt afin de réaliser votre projet immobilier et construire votre retraite.

En effet, il y a des astuces, il y a des techniques, il y a des stratégies à connaître pour y parvenir. Ne nous voilons pas la face, bon nombre d’entre nous sont contraints de passer par la case banque pour réaliser un achat immobilier. C’est un peu la case départ de votre nouveau Monopoly grandeur nature.

Ne croyez pas que le rendez-vous avec votre banquier est une simple démarche administrative. C’est un exercice important dans lequel vous allez devoir vous investir. Rassurez-vous, nous allons vous y aider et vous donner les 5 clefs de réussites de cette entrevue pour savoir comment convaincre son banquier. En avant, suivez nous dans cette nouvelle vidéo avec mise en situation ! Et un bonus que nous vous offrons après la vidéo.

   

enlightenedNotre video GRATUITE : Les 4 piliers d'une négociation réussie
enlightenedLe livret GRATUIT sur la Méthode POPS
enlightenedL'abonnement GRATUIT à notre Newsletter

Vos données restent confidentielles et aucun spam ne vous sera envoyé.

Notre bonus :

La trame du dossier de financement que nous utilisons pour nos démarches auprès des banquiers.

Cliquez ici pour la télécharger

Dossier de financement

Gagnez plusieurs milliers d'€ en obtenant un crédit aux meilleures conditions !
Retenez :
Comment convaincre son banquier ? Il est important de maîtriser 5 clefs essentielles :
– Constituer un dossier en béton, c’est à dire irréprochable
– Savoir présenter son projet à la perfection
– Se comporter comme un gentleman investisseur
– Gagner « subtilement » la confiance du banquier
– Avoir une confiance inaltérable en soi et en son projet
Et vous avez vous déjà travaillé cet exercice ?
Comment abordez vous ce type de rendez vous ?

Quels sont vos éventuels blocages ? 

Répondez-nous dans les commentaires ci-dessous.
3_formes_immobilier_rentable

Alexandre Bruney et Gaëtan Lefebvre

Alexandre Bruney et Gaetan Lefebvre sont 2 salariés à l’aube de la quarantaine, ingénieurs dans une grande multinationale mettant en place des mécanismes permettant de préparer et construire leur retraite. Depuis la première réforme en 2003 (réforme Fillon), ils sont sensibles au problème du financement des retraites et ont investi dans différentes formes d'immobilier. L'objectif est de réussir à se constituer un complément de revenu pour la retraite permettant de conserver un niveau de salaire équivalent. Bien que débutants, en quelques années, ils sont parvenus à la tête d’un patrimoine immobilier significatif construit au gré de leur volonté, leur passion et leurs expérimentations. Ils ont investi dans du locatif résidentiel, dans des parkings, ont réalisé des achats revente et sont orientés dans les biens commerciaux. Alexandre Bruney et Gaëtan Lefebvre http://www.construire-sa-retraite.com

16 pensées sur “Comment convaincre son banquier ?

  • juin 29, 2015 à 2:16
    Permalink

    Convaincre son banquier est primordial pour obtenir son financement.

    Il y a pas mal de « best practices » à connaitre pour paraitre crédible aux yeux de la banque : le financement à 110%, les bons documents à apporter, bien négocier la toute première rencontre, l’utilisation d’un courtier si nécessaire….tout autant de points qui permettent d’être plus efficace.

    En plus de proposer un dossier en béton, je me suis permis de compiler 13 autres méthodes pour convaincre son banquier.
    Cela peut apporter une aide supplémentaire à tous ceux intéressés par ce sujet : http://www.etreunrenard.com/convaincre-son-banquier/

    Quoi qu’il en soit, l’immobilier reste un placement de choix pour s’enrichir avec l’argent des autres. Autant saisir l’opportunité.

    Répondre
  • février 19, 2014 à 9:48
    Permalink

    Salut tout le monde
    Après un bon hackage de mon blog
    Je suis de retour.
    En ce qui concerne votre article je pense sincèrement
    qu’il est préférable de trouver un bon courtier.
    Indépendant et pas associé aux usines à gaz qui
    ne sont pas mieux que les conseillers bancaires.
    Pour notre dernier achat on passe par notre courtière
    avec nos conditions.
    Elle nous a toujours trouvé le meilleur financement.
    A bientôt
    David Articles récents…CE QUE LE PROJET DE LA LOI DU PROJET DUFLOT VA CHANGER POUR LES LOCATAIRESMy Profile

    Répondre
  • février 6, 2014 à 6:05
    Permalink

    Vidéo sympa 🙂 C’est intéressant l’idée de la mise en scène pour que les lecteurs puissent comprendre les différentes subtilités. Il faut dire, que dans la première partie, c’était assez flagrant !
    InvestMan Articles récents…Comment bien placer son argent en 2014 ?My Profile

    Répondre
    • février 6, 2014 à 10:47
      Permalink

      Merci !

      Répondre
  • novembre 27, 2013 à 8:56
    Permalink

    Article intéressant. La recherche de financement n’est effectivement pas une tâche aisée. Elle demande de connaître certaines « techniques » (ce que vous mettez bien en avant) et est surtout très chronophage. Mais quand on a trouvé LA banque qui nous convient, le mieux est encore de savoir entretenir une bonne relation avec son banquier, ce qui sera dans l’intérêt de chacun. Nous avons écrit un article à ce sujet : http://www.net-investissement.fr/guide/gestion-de-patrimoine/comment-bien-negocier-avec-sa-banque-et-son-banquier.html. En tous cas, bravo pour cette vidéo !

    Répondre
    • novembre 27, 2013 à 11:02
      Permalink

      Merci pour votre commentaire et effectivement il peut être pertinent de cultiver de bonnes relations avec son conseiller bancaire pour ses futurs investissements immobiliers. Cependant, ils ont en général la mauvaise habitude de changer au bout de 3 ans.

      Répondre
  • novembre 19, 2013 à 9:48
    Permalink

    Bonjour,

    Article intéressant mais perso je trouve votre mise en situation finale un peu courte pour que les gens comprennent bien les subtilités d’une négociation avec leurs banquier. Je rajouterais qu’il est important de parler au Présent pour notre interlocuteur.

    Cordialement

    Répondre
    • novembre 19, 2013 à 11:40
      Permalink

      Bonsoir,

      Effectivement, la mise en situation finale a été raccourcie pour ne pas faire une video trop longue.
      Merci pour la remarque sur le temps à utiliser. Nous y penserons pour une prochaine video !

      Cordialement

      Répondre
      • novembre 20, 2013 à 8:53
        Permalink

        bonjour Gaëtan et Alexandre,

        je suis retourné voir mon banquier et il a baissé mes frais de dossier qui sont passé de 400 à 250 euros. Pour le taux, il reste sur du 3,10 % sur 15 ans, je pense pas trouver mieux ailleurs.

        cordialement,
        Xavier

        Répondre
  • novembre 16, 2013 à 9:53
    Permalink

    Bonjour Alexandre et Gaëtan,

    j’ai eu cette semaine un 1er rdv pour faire une simulation de prêt immobilier pour acheter des parts de la scpi effimo gérée par sofidy. L’idée étant que ses parts servent à me payer un salaire pour ma retraite. J’ai donc donné toutes les infos en ma possession : mon cdi, ma résidence principale et surtout mon faible taux d’endettement. La question que je me pose est de savoir ce que je peux négocier ou non. Le banquier m’a dit que tout était négociable et que mon profil n’était pas risqué.

    @ bientôt

    Répondre
    • novembre 17, 2013 à 1:04
      Permalink

      Bonjour Xavier,

      Vous passez par un intermédiaire type CGPI, ou est ce votre banquier qui vous propose ce produit ?
      Oui tout est négociable, … à commencer par le taux appliqué par votre banquier pour souscrire ce SCPI !
      Les frais de souscription sont négociables selon le volume.

      A noter que vous pouvez réduire ces frais en négociant de gré à gré ( c’est à dire en direct avec un particulier).

      @ bientôt

      Répondre
      • novembre 17, 2013 à 11:14
        Permalink

        bonjour Alexandre et Gaëtan,

        je passe par un cgpi qui m’a proposé cette scpi. Le banquier que je suis allé voir en direct m’a dit que tout était négociable quand je lui ai posé la question. Après, je sais que le crédit agricole souhaite me récupérer et je pense qu’ils pourront avoir gain de cause s’ils me font une offre intéressante. Si je négocie avec un particulier, je ne pourrais plus déduire les intérêts d’emprunt de mes impôts, non ?

        cordialement,
        Xavier

        Répondre
        • novembre 17, 2013 à 4:54
          Permalink

          Bonjour Xavier,

          Je crois que Alexandre & Gaetan font allusion aux frais de souscription que va vous ponctionner le banquier (ou un autre intermédiaire). Rien à voir donc avec l’emprunt contracté pour souscrire aux parts même si le terme taux peut prêter à confusion.
          A & G vous conseille de trouver votre bonheur sur ce qu’on appelle pour les SCPI le marché secondaire c’est à dire de trouver un ancien souscripteur qui cherche à revendre ses part.
          M’est avis que nos hôtes n’ont pas poussé leur recherches bien loin. Ils n’ont ainsi pas réalisé que votre SCPI est à capital variable ce qui occasionne quelques spécificités sur le marché secondaire

          Sinon pour répondre à votre question concernant la déductibilité des frais d’emprunt :
          1) ils ne sont pas déductibles des impôts comme vous l’écrivez (il ne s’agit pas d’une réduction ni d’un crédit d’impôt) mais des revenus fonciers. Notez également qu’ils ne peuvent concourir à un déficit foncier imputable sur vos autres revenus (ils doivent obligatoirement être reportés)
          2) La déductibilité n’est pas liée à l’organisme prêteur mais à la nature de l’opération (article 31 du CGI)
          Didier Articles récents…Plus 700 mais moins 3000My Profile

          Répondre
          • novembre 17, 2013 à 10:46
            Permalink

            Bonjour Xavier

            Pour être clairs, nous parlions de 2 pistes de négociation :
            – auprès de votre CGPI pour négocier les frais de souscription
            – auprès de votre banquier pour négocier classiquement le taux d’emprunt du prêt pour acquérir ces SCPI

            Didier,
            Merci pour vos compléments. La SCPI Efimmo est à capital variable mais il est possible de les vendre/acheter de gré à gré si l’on a l’agrément de la société de gestion. Il doit cependant y avoir des droits de mutation.

            Répondre
          • novembre 18, 2013 à 7:48
            Permalink

            Bonjour Didier,

            je suis vraiment étonné de ce que vous écrivez pour les impôts car j’ai déjà fait ce type de prêt avec immorente et je déduis les intérêts d’emprunt de mes impôts avec le prêt immobilier. Pour le marché secondaire, oui ça serait plus intéresant mais ça serait beaucoup plus long à acquérir.

            cordialement,
            Xavier

            Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.



   

enlightenedNotre video GRATUITE : Les 4 piliers d'une négociation réussie
enlightenedLe livret GRATUIT sur la Méthode POPS
enlightenedL'abonnement GRATUIT à notre Newsletter

Vos données restent confidentielles et aucun spam ne vous sera envoyé.