Quel est le moyen le plus sûr de maintenir votre niveau de vie à l’heure de la retraite ? (1/2)

freeimage-5418676_bourse

 

 

 

A table ce midi, nous discutions avec des collègues de la retraite, des réformes passées et en cours d’étude par le gouvernement. Comme nous l’avions vu dans l’article : « Retraite : sauvons-les ! Faites votre calcul ! », les leviers majeurs sont au nombre de deux :

 

 

 

   

enlightenedNotre video GRATUITE : Les 4 piliers d'une négociation réussie
enlightenedLe livret GRATUIT sur la Méthode POPS
enlightenedL'abonnement GRATUIT à notre Newsletter

Vos données restent confidentielles et aucun spam ne vous sera envoyé.

 

  • augmenter la durée de cotisation
  • augmenter les montants des cotisations des actifs pour maintenir les montants des pensions des retraités

Cela étant une réduction de la pension des retraités n’est pas à exclure.

A table ce midi, nous étions une dizaine entre 30 et 45 ans et tous inquiets de notre avenir d’ici 20 à 30 ans. Pour la plupart d’entre nous, les salaires sont gelés ou n’évoluent que très peu en regard de l’augmentation du coup de la vie. Très rapidement, chacun commença à se confier sur les pistes qu’il envisageait pour trouver une solution à cette situation inéluctable. Les remarques fusaient dans tous les sens et globalement la question essentielle était bien d’identifier le moyen le plus sûr de maintenir notre niveau de vie à l’heure de la retraite.

Au fur et à mesure de nos discussions, une solution a commencé émerger progressivement, celle de l’investissement en bourse. Ce moyen est bien connu et d’ailleurs souvent mis en avant par les établissements bancaires avec différentes formules ou « packaging ». Qui n’a jamais eu un rendez vous avec son conseiller bancaire durant lequel ce dernier lui propose un bouquet d’actions sur mesure qui sent bon le rendement sur le long terme ? Et d’ailleurs combien de fortunes se sont bâties sur des investissements en bourse (Warren Buffett pour ne pas le citer), les exemples sont légion, nous avons tous en tête l’image du trader qui a réussi à mettre en place un bon portefeuille d’actions et dispose ainsi d’un confort de vie largement au dessus de la moyenne.

D’autre part, l’année 2013 présente un terreau fertile à l’investissement boursier. Beaucoup de valeurs ont été « massacrées » par la crise et se retrouvent largement sous évaluées par rapport à leurs actifs. Soulignons également les taux d’intérêt historiquement bas qui sont généralement propices à une hausse des marchés boursiers.

Notre sympathique tablée convergeait donc vers cette idée que le moment était opportun pour se lancer en bourse et ainsi se constituer un complément de revenu solide pour l’heure de la retraite. Nous étions donc tous unanimes et il faut le dire assez fiers de notre plan de bataille. nous nous préparions d’ailleurs à appliquer les 7 règles pour gagner de l’argent en bourse.

Quand soudain, Nicolas posa la question : « Mais au fait, comment fait-on si on ne dispose pas de liquidités ? »

Cette remarque tomba comme un couperet. Doit-on le rappeler, il est d’usage de :

« N’investir que l’argent que l’on peut perdre. »

Dans ces conditions, il est fortement déconseillé voire impossible d’avoir recours à un prêt pour réaliser un investissement boursier.

Sans apport, notre belle idée venait de s’effondrer !!

Un second débat d’idées nous a permis d’en extraire une nouvelle extrêmement puissante, c’est ce que nous verrons dans un prochain article.

 


Retenez :

  • N’investissez que l’argent que vous pouvez perdre.
  • L’investissement boursier peut être intéressant dans le contexte actuel, si l’on a un apport.

Et vous ? :

Avez-vous deviné quelle est cette nouvelle idée extrêmement puissante ?
Si oui,  faites nous la partager ci-dessous.

 


 

3_formes_immobilier_rentable

6 Commentaires sur “Quel est le moyen le plus sûr de maintenir votre niveau de vie à l’heure de la retraite ? (1/2)

  1. Bonjour,
    Je ne suis pas français mais le moyen le plus simple de s’enrichir est encore l’immobilier. On cite toujours Warren Buffet et quelques autres personnes comme Bill Gate, mais ce sont des exceptions.
    Bien sur on ne peut pas négliger la bourse car on gagne toujours à long terme mais les gains dans l’immobilier dépassent de loin ceux de la bourse.
    Par contre dans les deux cas ça demande beaucoup de travail.
    Bonne chance,
    F.C.
    Castaign Articles récents…Location appartements Ste-Foy, QuébecMy Profile

  2. Le seul bon principe est d’investir là où ça déçoit. Ce qui est le cas de l’immobilier actuellement. À contrario, les valeurs boursières sont « attractives » . À éviter donc dès maintenant !

    • Alexandre Bruney et Gaëtan Lefebvre

      En quelque sorte acheter au son du canon et vendre au son du clairon !

      Mais il est vrai qu’en ce début d’année, bon nombre de journalistes économiques communiquent exagérément sur l’attractivité de la bourse. Et qui nous dit que nous ne sommes pas à l’aube d’un krach…

  3. Alexandre et Gaëtan

    Oui nous partageons ton impression Jeff ! Disons qu’il peut y avoir des risques avec l’immobilier mais ils peuvent être maîtrisés plus facilement.

    Il faut apprendre à connaître un certain nombre choses pour éviter de faire une erreur. Nous développerons cela au cours des semaines à venir.

  4. Jeff

    C’est vrai que la bourse peut-être intéressante mais j’ai toujours l’impression que les plus values sont pour les autres… J’ai quand même l’impression que c’est risqué et que l’immobilier l’est un peu moins.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Post Navigation