Retraites : quelque chose nous dit que …

Retraites_44annuités

 

… qu’il va falloir accélérer !
Ce matin, la nouvelle est tombée telle une sentence édictée par le juge auprès du futur condamné …

 

 

   

enlightenedNotre video GRATUITE : Les 4 piliers d'une négociation réussie
enlightenedLe livret GRATUIT sur la Méthode POPS
enlightenedL'abonnement GRATUIT à notre Newsletter

Vos données restent confidentielles et aucun spam ne vous sera envoyé.

 

 

Nous évoquions il y a quelques semaines dans l’article « Retraites : sauvons les ! Faites votre calcul, vite ! », l’urgence de « prendre le taureau par les cornes » et de préparer votre retraite par vous-même, rapidement.
L’augmentation de la durée de cotisations faisait partie des leviers possibles que nous avions identifié pour sortir de l’impasse dans laquelle notre système de financement des retraites se trouve.

Le réveil fut brutal ce matin : le calendrier du gouvernement sur la prochaine réforme des retraites (et oui la dernière n’était pas la dernière, … cf article « Réforme des retraites : à quand la dernière ? ») a été révélé et fait état d’une volonté de boucler cette réforme cette année.

Aujourd’hui, nous avons une mauvaise et une bonne nouvelle à vous annoncer :

 

La mauvaise nouvelle :

« 44 annuités ! », telle est cette sentence. Pour rappel, nous devons aujourd’hui cotiser 41 ans et demi. Les Français devraient alors cotiser 2,5 années de plus soit 44 ans.

Notons que l’âge moyen du 1er emploi est de 23,2 ans et du 1er CDI de 26 ans (source INSEE). Cela nous permet donc d’envisager de  profiter de la retraite à environ 70 ans, … pour bénéficier du taux plein !
Rappelons cependant que ce taux plein permettra de conserver au mieux la moitié de son dernier salaire.
Et tout cela si tout se passe bien, c’est-à-dire une carrière sans période chômée.
Alors,  oui, certains nous rappelleront que la durée de vie s’allonge mais connaissez-vous beaucoup de personnes en pleine santé à 70 ans ?
Indiquons au passage que les retraités contribueraient eux aussi par :
–    Un alignement de la CSG sur celles des actifs à 7,5% (au lieu de 6,6%)
–    une désindexation des pensions en totalité ou partiellement sur la hausse des prix. Les pensions de retraite sont en effet calculées sur la base de l’inflation. Il serait donc question ici de faire comme si les prix n’augmentaient plus.
Rappelons que tout ce qui précède constituerait un projet de réforme.

 

La bonne nouvelle :

Nous nous y attendions mais pas aussi tôt et aussi durement. Ce n’est pas grave car nous saurons nous adapter et avons décidé de réagir à la mesure de cette annonce.

« Construire et préparer sa retraite, c’est maintenant ! »

Nous travaillons d’arrache-pied  pour être en mesure de vous proposer une méthode exclusive vous permettant de maintenir votre dernier salaire à l’heure de la retraite, …voire un peu avant !

Retenez :

  • Un projet de réforme de retraite prévoit d’étendre la durée de cotisation à 44 annuités, soit un âge de départ à la retraite aux environs de 70 ans
  • Nous mettons en place  une méthode exclusive permettant de maintenir votre niveau de vie à l’heure de la retraite

Et vous ? :

A quel âge espérez vous partir  à la retraite ?
Qu’attendez vous de la méthode pour maintenir votre niveau de vie ?
Répondez nous dans la zone commentaires ci-dessous !

 


 

3_formes_immobilier_rentable

Les recherches courantes

  • construire-sa-retraite com (42)

8 Commentaires sur “Retraites : quelque chose nous dit que …

  1. Salut les futurs jeunes retraités
    Je ne sais plus quoi penser des annonces et réformes
    gouvernementales. Je n’y prête pratiquement plus attention
    tellement ça devient anxiogène et pathétique.
    J’espère juste que ceux qui liront votre article, n’adopteront
    pas la politique de l’autruche et chercheront une solution
    afin de financer leurs maisons de retraite.
    Ce dont je suis intimement persuadé c’est que si on ne fait rien
    notre sort sera similaire aux centaines de milliers de courageux
    Travailleurs.
    Ils ont trimé toute leur vie pour avoir une vie descente et se
    retrouvé à la retraite au gouffre de l’enfer à survivre avec une pension
    de misère.
    Et je ne parle même pas des pensions des salariés de notre génération.
    J’ai mené cette réflexion il y a plus de 15 ans.
    Je n’ai pas la science infuse et la solution afin d’être libre financièrement
    à l’âge de la retraite.
    Par contre je suis passé à l’action avec mes moyens. L’immobilier reste pour
    nous un excellent levier.
    Je rejoins votre slogan  » PRÉPARER SA RETRAITE C’EST MAINTENANT »!
    Grâce à la location courte durée et saisonnière, nos inquiétudes s’amenuise au
    fil du temps.
    Félicitations pour votre article qui devrait secouer la conscience collective des citoyens
    et les exhorter à passer à l’action
    A bientôt
    David du blog http://augmenter-ses-revenus-grace-a-l-immobilier.com
    David Articles récents…Le club des Bailleurs en location saisonniereMy Profile

    • Alexandre Bruney et Gaëtan Lefebvre

      Bonjour David !
      Merci pour ton témoignage auquel nous souscrivons entièrement.
      Nous invitons tous ceux qui ont un peu de courage de parcourir les rapports du COR (Comité d’orientation des Retraites). Vous y constaterez que toutes les hypothèses (croissance et chômage) sont bien trop optimistes par rapport à ce que l’on vit.
      Ainsi les rentrées seront bien moindres que ce qui est attendu …

      A travers de cet échange, nous souhaitons redire à tous les lecteurs qu’il est absolument urgent de prendre son destin en main pour se constituer son patrimoine pour la retraite.

      N’attendez pas, n’attendez plus.
      Formez vous et investissez maintenant.

      À bientôt

      Alexandre et Gaetan

  2. La retraite est un sujet très sensible, je trouve que la vie est assez difficile, si l’on arrive pas à trouver de solution, je n’ose même pas imaginer de devenir retraité! C’est vraiment dur de savoir que l’on va travailler toute notre vie pour un pays, et qu’au final, la récompense sera de ramer jusqu’à notre mort une fois à la retraite car on a pas assez de fonds pour survenir à nos besoins! D’où la nécessité à préparer sa retraite, mais pour cela, il faut avoir un bon revenu de base! Les personnes vivant avec le smic vont avoir du mal…

    • Alexandre Bruney et Gaëtan Lefebvre

      Complètement en phase. Les personnes vivant avec le smic peuvent malgré tout préparer cette retraite en commençant d’investir dans des parkings. L’important est de commencer et agir.

  3. GBL

    L’affirmation « taux plein permettra de conserver au mieux la moitié de son dernier salaire » (reprise par de multiples pseudo-journalistes) est à pondérer, car généralement basée sur une comparaison entre salaire d’activité brut et pension de retraite brute, et uniquement basée sur la retraite de base (et le salaire jusqu’au plafond de la sécu).

    Or les cotisations ne sont pas exactement les mêmes, et bien plus faibles sur les pensions (il y a déjà moins de cotisations retraites, et actuellement bien moins de prélèvements sociaux)…

    Par ailleurs pour les retraites complémentaires, les situations sont très variées selon les régimes…

    • Alexandre Bruney et Gaëtan Lefebvre

      Nous nous appuyons avant tout sur les rapports du COR (comité d’orientations des retraites). Sur le 8ème rapport, d’avril 2010, la différence entre le taux de remplacement brut et net est calculée. Bien évidemment , ces taux dépendent de la date, et du niveau des prélèvements sociaux à la date, entre autre.
      Les différences sur les taux de remplacement varient en gros entre 1 et 5 points.

      Mais vous avez raison de le préciser.

      Effectivement, c’est un raccourci. Mais plutôt que de noyer les lecteurs sous une avalanche d’hypothèses dont on ne maîtrise que très moyennement la fiabilité, (cf rapports du COR, constituant cependant une mine d’information), l’ordre de grandeur est bien celui qui est annoncé. De toute manière,une projection à 20ans ou à 30 ans comporte une incertitude supérieure au fait que l’on prenne les ratios en brut ou en net.

      Voici une simulation trouvée sur le site bnp paribas.

      http://partenaire-retraite.bnpparibas.net/aidememoire/RET31.html

      Ajoutons que la loi de finances 2013 a prévu entre autre une contribution additionnelle de 0,3% ainsi qu’une desindexation des retraites par rapport à l’inflation.
      Et il s’agit probablement que du début.

      De notre côté, nous avons fait nos simulations sur la base du simulateur [email protected] par exemple (http://www.marel.fr/). Évidemment, les incertitudes sont importantes mais l’ordre de grandeur est bien là.

  4. Nouredine

    Les périodes chômées comptent pour la retraite (heureusement ) sinon certains n’atteindraient jamais leurs annuités ! Par contre la cotisation étant moindre, elles baissent le montant de la pension si la période est importante dans la carrière …

    • Alexandre et Gaëtan

      Oui effectivement. Dans tous les cas, nous pensons que la situation est tellement grave qu’il n’est vraiment jamais assez tôt pour commencer de s’intéresser au problème. Et là, nous sommes clairement face à une équation économique et démographique impossible à résoudre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Post Navigation